Sourcier ?

Au risque de décevoir les Hydrogéologues et leur théories de "nappes" et de "zones karstiques", le sourcier est l’unique personne sur terre capable de détecter avec précision une veine d’eau. Aucun scientifique, aucun hydrogéologue, aucun laboratoire doté d’appareils de mesure complexes, ne sont capables en ce 21e siècle de vous indiquer avec précision à quel endroit exact il faut réaliser un forage, même avec les procédés d’acoustique Doppler, d’imagerie par résonance magnétique IRM, d’interférométrie laser et de procédé VLF.

Certes, dans certaines régions, il existe réellement des nappes phréatiques, mais sous les latitudes du Sud de la France, elles ne sont pas nombreuses mais sont archi-connues et répertoriées depuis des lustres. c'est pour cette raison que les Sourciers n'y vont jamais. Les sois-disants sourciers capables de trouver de l'eau sur une nappe phréatique enfouie à 15 mètres n'ont aucun mérite, et devraient être déchus de leur titre. 

L'approche unique que nous proposons réside sur des croisements de données d'une multitude d'intervenants tels que : Hydrogéologues pour la composition stratigraphique constitutive du sous-sol, des Radiesthésistes qui travaillent sur plans, et des Sourciers qui travaillent au contact direct des éléments et peuvent trouver de l'eau jusqu'à des profondeurs de -600 mètres sans aucun problème particulier.

Notre association fait appel uniquement a des sourciers de niveau 4 pour vous donner les moyens de mettre toutes les chances de votre côté pour votre futur forage. Ils  donnent des résultats incroyables, car leur sensibilité est très ciblée. Leur faculté de ressenti et leur façon de se servir de leur sens vous assureront un taux de réussite optimal. S'ils avaient le moindre doute, ils vous en feraient part immédiatement.

 

CLASSIFICATION DES SOURCIERS/RADIESTHESISTES

Sourciers

Niveau 3 : 6 ans d’expérience à plein temps, ET 600 forages confirmés, répertoriés, vérifiés authentiques

Niveau 4 : 10 ans d’expérience à plein temps, ET 1200 forages confirmés, répertoriés, vérifiés authentiques.

Niveau 5 : pas de minimum d’expérience requis, mais le niveau 5 n’existe pas, car aucun sourcier à ce jour n’a pu prouver et authentifier 2800 Forages positifs, même après 50 ans d'expérience

 NB. Les forages effectués sur des nappes phréatiques ne sont JAMAIS pris en compte et ne sont pas comptabilisés. De ce fait, les sois-disant sourciers trouvant de l'eau sur des nappes phréatiques ne sont pas considérés comme tels, car personne n'a besoin d'eux pour trouver de l'eau sur une nappe. 

 

Radiesthésistes

La classification des radiesthésistes fait débat, et n’est pas encore possible, car leur champ d’intervention et d’application est trop vaste dans des domaines trop variés. De fait, il est impossible de procéder à une classification équitable et reconnue. Dans le métier, c’est très souvent "les faits d’armes remarquables" et les interventions dans des domaines innovants ayant un rapport scientifique qui puissent être validés selon des protocoles stricts, dépassant largement les résultats des probabilités mathématiques qui peuvent être pris en compte (exemple: signature isotopique aqueuse, PROMACO ™...) par des scientifiques.

Ces protocoles sont très complexes et les scientifiques systématiquement hostiles à valider des résultats probants qui les dépassent et qu’ils ne peuvent expliquer. Cette classification est donc compliquée,  le débat fait rage depuis des décennies, sans aucune réelle avancée.  

L’exemple le plus parlant sont les radiesthésistes (spécifiquement de la catégorie des guérisseurs) qui enlèvent le feu, même à distance par téléphone ou à l’aide d’une photo. Les scientifiques ne peuvent pas expliquer les causes mais constatent leurs effets. C’est l'exemple populaire le plus connu parmi des centaines d’autres, que même les professionnels de santé valident et proposent hors milieu hospitalier, sans qu’aucune explication scientifique, même pas un soupçon de début de piste ne puisse être avancé.


rubriques annexes risques  et statistiques.